logo infovac

Bienvenue sur ce site, qui, nous l'espérons, vous permettra de trouver les réponses à vos questions sur les vaccins et les renseignements sur les vaccinations en France.
Les informations répertoriées ici ont été sélectionnées pour leur objectivité et leurs valeurs médicale et scientifique. Elles s’appuient essentiellement sur les recommandations officielles de vaccinations en France et, à défaut, sur des études scientifiques et/ou des articles publiés. Néanmoins, elles ne remplacent pas les conseils personnalisés de votre médecin, qui est celui qui connaît le mieux votre situation : n’hésitez donc pas à le contacter !

Disponibilité des vaccins en France

Etat des approvisionnements des vaccins en France

Fiches maladies et vaccins

Des fiches détaillées sur les maladies et leurs vaccins

Obligation / Hésitation vaccinale

Documents pour les parents, articles pour les médecins...

Vous l'avez peut-être entendu dans les médias français : un juge d'instruction a mis en examen deux producteurs de vaccin contre l'hépatite B pour "tromperie aggravée" et même "homicide involontaire" ! Bien que mise en examen ne signifie pas jugement, et encore moins culpabilité, cette confusion peut faire croire à tort que de nouveaux éléments accusent la vaccination contre l'hépatite b de favoriser la sclérose en plaques. Il n'en est rien, au contraire !

Pour votre information, nous reproduisons ci-dessous un communiqué de la Société Française de Pédiatrie, d'Infovac-France, de l'Association Française de Pédiatrie ambulatoire, du Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique et du Groupe Francophone de Gastroentérologie Hépatologie et Nutrition Pédiatriques.

La campagne médiatique qui a suivi la mise en examen des producteurs de vaccins contre l’hépatite B a profondément choqué les pédiatres et l’ensemble des vaccinateurs. Ils ont vu en effet leurs efforts permanents pour expliquer aux familles l’intérêt de cette vaccination ruinés en quelques heures sans la moindre raison objective. En jetant encore une fois un doute sur l’innocuité de ce vaccin, cette campagne remet en cause l’ensemble du programme vaccinal dans notre pays et fait courir des risques majeurs de santé publique.

En effet, la Société Française de Pédiatrie, l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire et InfoVac rappellent les éléments suivants :

  • Aucune nouvelle donnée ne suggère une relation causale entre la vaccination contre l’hépatite B et les maladies démyélinisantes(notamment la sclérose en plaques), ni en France ni dans les 150 pays qui recommandent cette vaccination et atteignent des taux de couverture vaccinale dépassant 80% dans plus de 100 d’entre eux (lien). Cette polémique, depuis des années, reste une spécificité franco-française qui a abouti à ce qu’actuellement, dans notre pays, moins d’un tiers des enfants sont vaccinés.
  • Au contraire, les résultats des deux dernières études pédiatriques réalisées en France par des équipes de neuro-pédiatres indépendants vont à l’encontre de cette hypothèse et viennent s’ajouter à 10 ans d’études nationales et internationales (Mikaeloff, Brain 2007; 1-6; Mikaeloff, Arch Pediatr Adolesc Med 2007;161:1176-11).
  • Des nouveaux cas d’hépatites B aiguës surviennent encore souvent en France : plus de 600 cas/an dans la période 2004-2006. La moitié de ces hépatites B aurait pu être évitée si les recommandations de vaccination avaient été suivies (BEH 2007 (N°51-52). De plus, il est estimé que 280.000 personnes sont des porteurs chroniques d’AgHBs et donc à risque de développer des conséquences graves.

La Société Française de Pédiatrie, l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire et InfoVac demandent aux autorités de santé de réaffirmer clairement :

  • l’importance de cette vaccination qui fait partie depuis 13 ans du programme de vaccination national en France et dans la majorité des pays du monde,
  • le rapport bénéfice/risque très favorable de la vaccination hépatite B, encore conforté par l’avis du 14 décembre du Comité Technique des Vaccinations et du Haut Conseil de Santé Publique,
  • leur soutien à ce programme de vaccination, par un signe fort facilitant la vaccination des nourrissons, des enfants et des adolescents.

Les experts d'InfoVac soutiennent sans réserve cette prise de position et soulignent que la vaccination contre l'hépatite B des nourrissons (vaccin hexavalent), des enfants (vaccin combiné hépatite A/B), des adolescents et des adultes à risques est recommandée depuis 1996 en Suisse, où elle se déroule sans incident notable.

Recherche

Connection/Adhésion

TOP 5

Labels

 Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HONCe site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

 

180x60px blue