Détail 7. Les PCR et les tests antigéniques sont-ils aussi performants pour le variant Omicron ?

L’hypothèse d’une petite baisse de la sensibilité des tests antigénique est possible mais peu probable en vie réelle. Les nombreuses mutations de ce virus touchent beaucoup la spike mais aussi la nucléocapside laissant craindre une diminution des performances pour les PCR (essentiellement pour les mutations de la spike) et des tests antigéniques pour la nucléocapside.  Cependant 1) les PCR comportent l’amplification de plusieurs gènes réduisant le risque, 2) Le variant Omicron comporte « seulement » 2 mutations déjà connues (R203K et G204R) au niveau de la nucléocapside que comportaient déjà le variant alpha, sans conséquence évidente sur la sensibilité des tests. La FDA a cependant émis un warning et une étude suisse « in vitro » une tendance à la moindre sensibilité des tests antigéniques. Il n’existe pour l’instant aucune étude évaluant la sensibilité des tests sur le terrain.

  • Dernière mise à jour le .

Ce site utilise Google Analytics pour analyser l'audience du site et améliorer son contenu. Pour plus d'information sur les règles de confidentialité relatives à l'utilisation de Google Analytics, cliquez ici