Détail 6. Dois-je lui faire la dose « enfant » (10 mg) ou la dose « adulte » (30 mg) ?

Privilégier la forme « enfant ». Si vous suivez l’AMM et les connaissances sur l’immunogénicité des vaccins c’est la dose enfant qu’il faut utiliser. En effet, une étude faite avec la dose pédiatrique montre que chez les enfants de 5 à 11 ans, les taux d’anticorps obtenus sont identiques à ceux retrouvés avec la dose de 30 mg chez l’adulte jeune. C’est ce qui a conduit au choix de cette dose dans l’étude pivot et pour l’AMM. Pour les 12 à 15 ans, c’est la dose « adulte » qui a été utilisée. Nous ne connaissons pas d’étude publiée de « dose-ranging » chez l’adolescent) mais on sait qu’elle induit des taux d’anticorps significativement plus élevés que chez l’adulte jeune (ratio des moyennes géométriques du taux d’anticorps à 1,7). La plus forte réponse immunitaire observée chez les adolescents a déjà été observée pour de nombreux vaccins (hépatite B, papillomavirus…). Plus d’anticorps cela peut entrainer une plus grande efficacité mais aussi une plus forte réactogénicité. Même pour la 2ème dose, si l’adolescent viens de dépasser 12 ans, il parait cohérent, même si cela ne correspond pas à l’AMM, de leur proposer la dose enfant.

  • Dernière mise à jour le .

Ce site utilise Google Analytics pour analyser l'audience du site et améliorer son contenu. Pour plus d'information sur les règles de confidentialité relatives à l'utilisation de Google Analytics, cliquez ici