Bulletin n°3 Mars 2020

Écrit le .

Bulletin n°3 Mars 2020

Pour votre information : L’actualité est dominée par la pandémie COVID-19 en France et dans le Monde. Sur le site InfoVac vous trouverez dès demain de très nombreux documents explicatifs et actualisés au 19 Mars 2020 concernant les enfants, les nouveaux nés. Dès ce jour, vous trouverez des documents concernant les messages aux familles (Lien 1) et l’accueil des enfants dans les lieux les recevant (Lien 2).

L’épidémie de grippe est en phase descendante dans de nombreuses régions : heureusement !!!

Les premières données d’efficacité sur le terrain des vaccins antigrippaux 2019-2020 ont été publiées (Lien 3): globalement elle a été de 45 % (IC95 % = 36 %-53 %) : 50 % (IC95 % : 39%-59%) contre les virus B/Victoria et 37 % (IC95 %=19 %-52 %) contre la grippe A(H1N1)pdm09. La protection des enfants est apparue comme meilleure (≥55%). L’efficacité moindre contre A(H1N1) pdm09 n’est pas étonnante car depuis 2009, les virus de ce type circulent et une proportion non négligeable de la population est déjà immunisée du fait de la maladie et/ou des vaccins reçus, notamment adjuvés.

On rêve de disposer dès maintenant d’un vaccin contre COVID-19 même à ce niveau d’efficacité !!!

Trois bonnes nouvelles sur le front de la vaccination contre les papillomavirus 

  • La commission de transparence a accordé un ASMR favorable (3) au Gardasil 9® à la fois chez les filles et chez les garçons et propose un remboursement à 100% par l’assurance maladie.

Le Gardasil4® ne sera plus disponible d’ici la fin de l’année 2020 : enfin !!! Cela évitera des erreurs et des pertes de chance. InfoVac conseille, du fait de l’efficacité équivalente sur les 4 valences, du spectre plus large et de sa tolérance comparable, de compléter avec le Gardasil9® tout schéma incomplet ayant débuté avec Gardasil4® chez les jeunes filles.

  • La distribution des doses de Gardasil9® a augmenté de façon extrêmement rapide ces derniers mois.

Reste à attendre la fin de la pandémie COVID-19, le remboursement officiel ainsi qu’une disponibilité suffisante des vaccins.

Du côté des produits : Pour une situation au jour le jour, cliquez ici.

En réponse à vos questions.

Doit-on retarder les dates des vaccinations du fait de la pandémie COVID-19 ? Non pour les vaccinations obligatoires !!! La situation risque de perdurer plusieurs mois et le retard des vaccinations contre la coqueluche ou les méningites à Hib, pneumocoque, meningocoque dans la première année et de la rougeole pourrait avoir de graves conséquences. Il y a un consensus pour maintenir l’ensemble des vaccins obligatoires et retarder les autres… à condition de pouvoir accueillir les nourrissons dans de bonnes conditions de sécurité (pas d’attente des patients, masque chirurgical pour les soignants, hygiène des mains et nettoyage des objets ainsi que des surfaces renforcés).

Doit-on vacciner les adultes contre le pneumocoque (Prevenar13®, Pneumovax® ou séquence Prevenar13®-Pneumovax®) du fait de la pandémie ? Non !!! pas plus qu’avant mais pas moins… C’est une fois de plus la confusion entre la grippe qui favorise indiscutablement les infections à pneumocoque et le SARS-CoV-2 qui n’est pas connu pour induire ce type de complications, bien qu’une étude sur des autopsies réalisée en Chine le suggère. Par contre, il est nécessaire de bien vacciner les patients à risque, tel qu’ils sont définis dans les recommandations officielles.

Est-il dangereux de vacciner par le ROR en période de pandémie COVID-19 ? Bien entendu non !!! c’est une fake-news que font courir les anti-vaccinaux sans aucune base scientifique. La confusion vient peut-être du fait qu’un des vaccins candidat contre SARS-COV-2 se sert de la souche vaccinale du vaccin rougeole modifié génétiquement en incluant des gènes du virus responsable de la pandémie pour présenter des antigènes spécifiques au système immunitaire… C’est une preuve de plus de la bonne tolérance du vaccin ROR !!! pour lequel 2 doses sont nécessaires pour assurer une protection optimale. 

Pensez-vous qu’il soit judicieux de poursuivre les injections de Synagis® ou Palivizumab (anticorps monoclonal contre le VRS) au sein de l’hôpital ou devons-nous suspendre ?  Oui !!! vous pouvez les suspendre. Nous sommes en Mars à la fin de la saison du VRS et la plupart des enfants nés prématurés ont dû bénéficier de leurs 5 doses. De plus, le confinement de l’ensemble de la population va réduire encore plus le risque.

Peut-on administrer le Neisvac® à 4 mois en même temps que l’hexavalent et le Prevenar13® afin de limiter le nombre de consultations en période de pandémie ? Oui !!! si les parents acceptent 3 injections le même jour. Des études ont été faites avec ce schéma sans modification de la tolérance ni de l’immunogénicité. De plus l’AMM autorise l’administration de Neisvac® dès 4 mois. Il suffit d’espacer les deux injections sur la même cuisse de 2,5 cm (un pouce).

N'hésitez pas à parcourir notre site : de nombreuses fiches InfoVac ont été actualisées dont le   image calendrier vaccinal InfoVac 2020 (353 KB) .

Robert Cohen, Olivier Romain, Isabelle Hau, François Vie le Sage, Odile Launay, Pierre Bakhache, Pierre Bégué, Marie-Aliette Dommergues, Véronique Dufour, Joël Gaudelus, Hervé Haas, Didier Pinquier, Georges Thibault, Catherine Weil-Olivier, Claire-Anne Siegrist.

 Télécharger en pdf

Partager cet article
  • Dernière mise à jour le .

Ce site utilise Google Analytics pour analyser l'audience du site et améliorer son contenu. Pour plus d'information sur les règles de confidentialité relatives à l'utilisation de Google Analytics, cliquez ici