La question du jour : vaccin varicelle et entourage immunodéprimé

Écrit le .

Je suis 2 enfants (3 ans et demi et 4 mois et demi) dont le grand-père est traité par Sutent pour un cancer du rein. Les 2 enfants, en contact étroit régulièrement avec leur grand-père, n'ont pas encore fait la varicelle. Dans le but de protéger leur grand-père immunodéprimé, est-il opportun de proposer la vaccination varicelle à l'enfant de 3 ans, et à celui de 4 mois et demi quand il aura 9 mois ?

La réponse Infovac : Votre question est tout à fait appropriée. Oui il y a lieu de vacciner l’entourage n’ayant pas fait la varicelle des sujets immunodéprimés. La vaccination comporte 2 doses à au moins 1 mois d’intervalle pour le varivax, au moins 6 semaines pour le varilrix. Il est recommandé d’éviter les contacts du sujet vacciné avec les sujets immunodéprimés dans les 6 semaines suivant la vaccination, dans l’éventualité rare d’une transmission du virus vaccinal au sujet immunodéprimé. On peut vacciner à partir de l’age de 12 mois. Il est noté pour le varivax qu’on peut vacciner à partir de 9 mois à condition de refaire une deuxieme dose avec un intervalle de 3 mois.

Partager cet article

Ce site utilise Google Analytics pour analyser l'audience du site et améliorer son contenu. Pour plus d'information sur les règles de confidentialité relatives à l'utilisation de Google Analytics, cliquez ici