La question du jour : purge de l'air

Écrit le .

Je suis interne en médecine générale, et je me pose la question concernant la purge de la bulle d'air dans les vaccins.

Tous les médecins avec qui j'ai travaillé purgent la bulle d'air, mais j'avais entendu lors d'une formation sur la grippe qu'il ne fallait pas la purger (en tout cas pour les vaccins anti grippaux).

Les notices des différents vaccins ne mentionnent rien, ni dans un sens ni dans l'autre.

Une visiteuse médicale m'a récemment dit qu'il fallait purger, que la dose prévue de vaccin comprend le volume perdu (celui restant dans l'aiguille et le piston).

Et j'ai vu que sur votre site vous dites de ne pas purger l'air !

Du coup je suis perdue, quelles sont vos sources pour l'absence de purge d'air ?

Qu'en est-il des vaccins à reconstituer comme l'infanrix hexa ou le priorix ?

La réponse Infovac : Débat à la mode en ce moment…

Infovac préconise la purge de la seringue, mais pas de l’aiguille !

« Ne pas purger l’aiguille avant l’injection (pour ne pas mettre du produit sur la peau et/ou en sous cutané), faire l’injection en intramusculaire profonde et pas en sous cutané, et comprimer la zone après avoir retiré l’aiguille ».

D’où l’intérêt de changer d’aiguille pour injecter, pour que celle-ci ne contienne pas de produit qui pourrait déclencher en superficiel une réaction inflammatoire et être source de réactions locales, de type rougeur, induration, œdème, granulome…

Partager cet article

Ce site utilise Google Analytics pour analyser l'audience du site et améliorer son contenu. Pour plus d'information sur les règles de confidentialité relatives à l'utilisation de Google Analytics, cliquez ici