Actualités DTP et obligations vaccinales : sortir de l’imbroglio

Écrit le .

Le conseil d’état, dans un avis du 8 février 2017, demande à l’état de sortir de l’imbroglio existant, à savoir 3 valences obligatoires (Diphtérie, Tétanos, Polio) et de nombreuses autres valences recommandées sans obligation (mais tout aussi indispensables), sans qu’il n’existe la possibilité réelle pour des parents de ne vacciner leurs enfants qu’avec les 3 valences obligatoires.

Le Conseil d’Etat est dans son rôle en demandant à la ministre d’appliquer la loi. Il demande donc la mise à disposition de vaccins correspondant aux obligations en vigueur. Cela implique soit la mise à disposition d’un vaccin DTP dans les 6 mois, soit la levée des obligations vaccinales, soit l’extension des obligations à l’ensemble des six vaccins contenus dans les vaccins actuellement utilisés.

- Il n’existe aujourd'hui aucun vaccin DTP disponible adapté à l’enfant permettant de répondre à cette demande, et ce, pour ce nombreuses années.

- L’hypothèse d’une levée des obligations vaccinales nous semble dangereuse car elle pourrait induire une baisse de la couverture vaccinale.

- L’hypothèse de l'extension des obligations vaccinales permettrait de mettre en adéquation la loi avec les besoins de santé.

Cette dernière mesure figure dans les recommandations du comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination et les sociétés signataires la soutiennent fortement.

Infovac espère une décision rapide du ministère de la santé.

Pour en savoir plus :

http://www.conseil-etat.fr/Actualites/Communiques/Vaccination-obligatoire

  pdf Communiqué de presse des sociétés savantes (573 KB)

Partager cet article

Ce site utilise Google Analytics pour analyser l'audience du site et améliorer son contenu. Pour plus d'information sur les règles de confidentialité relatives à l'utilisation de Google Analytics, cliquez ici