Méningoencéphalite à tiques

La grande majorité des cas d’encéphalites à tiques surviennent dans les régions d'endémies connues.
La plus grande partie des malades réside dans ces régions, ou y séjourne souvent, et s’est fait infecter le plus souvent sur place. De nouveaux territoires d’endémie ont été identifiés progressivement ces dernières années mais l’extension s’est poursuivie lentement et non de manière explosive.

La prophylaxie générale contre les tiques consiste à porter des vêtements bien fermés, à utiliser des repellents, à éviter les sous-bois, à chercher les tiques dans les vêtements et sur le corps et à les enlever le plus vite possible puis désinfecter.

La vaccination est recommandée pour tous les adultes et enfants (en général à partir de 6 ans), habitant ou séjournant temporairement dans une zone d’endémie.

La vaccination n’est généralement pas recommandée pour les enfants de moins de 6 ans, car les formes sévères de la maladie sont très rares dans ce groupe d’âge.

Une vaccination n’est pas nécessaire pour les personnes ne s’exposant pas.

La vaccination nécessite 3 doses de vaccin. Des rappels sont recommandés tous les 10 ans.

Pour en savoir plus : (télécharger Adobe Reader pour accéder à ces documents)
Pour tous Fiche sur la vaccination contre la méningoencéphalite
Pour tous Carte des zones à risques FSME
Pour les professionnels Recommandation Méningoencéphalite à tiques

  • Dernière mise à jour le .

Ce site utilise Google Analytics pour analyser l'audience du site et améliorer son contenu. Pour plus d'information sur les règles de confidentialité relatives à l'utilisation de Google Analytics, cliquez ici