News & Actualités

Bulletin n°12 Décembre 2018

pdf Télécharger au format pdf (187 KB)

1. Pour votre information : La ligue nationale contre le cancer vient d’émettre des propositions «phares» pour la ministre de la santé, issues des États généraux de la prévention des cancers pdf (213 KB) (Lien 1). Le point 10.2 est sans ambiguïté : proposer systématiquement la vaccination HPV aux garçons et aux filles, gratuitement ou prise en charge à 100 %, et doit être proposée au collège.

La présence de deux vaccins Gardasil® (4 et 9) est source d’erreurs de prescription et de délivrance signalées par des abonnés InfoVac. C’est la deuxième fois que cette situation se produit (précédente : Influvac Tri et Tetravalent), entrainant des erreurs préjudiciables aux malades. Prescripteurs, précisez bien quel vaccin vous souhaitez pour vos malades ! Pharmaciens, délivrez bien le vaccin prescrit ! Autorités de santé, limitez au maximum la période de chevauchement des deux vaccins…

Lire la suite : Bulletin n°12 Décembre 2018

Bulletin n°11 Novembre 2018

  pdf Télécharger au format pdf (148 KB)

1. Pour votre information : Il est temps de vacciner vos patients contre la grippe. En cliquant sur pdf ce lien (213 KB) , vous aurez les réponses aux questions que les patients-parents peuvent vous poser à ce sujet.

Une première étude « sur le terrain » (Vaccinoscopie, Cohen R, Médecine & Maladies Infectieuses, Nov 2018) réalisée en Septembre-Octobre 2018 est venue confirmer l’augmentation des couvertures vaccinales après l’implémentation de l’obligation vaccinale : à 6 mois, les couvertures vaccinales ont fortement progressé pour les valences qui n’atteignaient pas les objectifs de santé publique (+8 points pour l’hépatite B et +31 points pour le méningocoque C (Lien 2). En outre, les mères interrogées sont plus favorables à la vaccination obligatoire et mieux informées en 2018 qu’en 2017.

Lire la suite : Bulletin n°11 Novembre 2018

La question du jour : vaccins Grippe et AMM

J'ai vacciné un enfant de 6 ans contre la grippe (cet enfant a un rétrécissement aortique congénital qui doit être opéré mi-novembre). La maman m'a donné un vaccin fourni par son pharmacien, c'était un influvac tetra. Je lui ai donc administré ce vaccin. Je viens de lire sur votre dernier avis Infovac que , faute d'études, ce vaccin n'est pas recommandé avant l'age de 18 ans. Pour l'heure, il ne s'est rien passé. A quoi dois-je m'attendre, et cet enfant est-il protégé quand même ? J'ai contacté le service de pharmacovigilance de Mylan par téléphone; ils m'ont dit qu'il fallait que j'attende, et les pévenir s'il y avait des effets secondaires; Je m'étonne car je leur ai demandé s'il fallait remplir un formulaire de pharmacovigilance et ils m'ont répondu que ce n'était pas la peine !

La réponse Infovac : Vous avez raison, les mésusages sont censés être signalés aux centres de pharmacovigilance, même en l’absence d’effet indésirable. Mais pas d’affolement ! Cet enfant ne risque rien, c’est uniquement parce que les études cliniques entre 6 mois et 18 ans n’ont pas été faites que ce vaccin n’a pas d’AMM dans cette tranche d’âge. Par ailleurs, les 3 vaccins sont identiques : mêmes souches et pas d’adjuvant ! Donc continuer la vaccination dans un mois si c’est la première année qu’il est vacciné contre la grippe, avec un vaxigrip tetra ou un fluarix tetra comme deuxième dose.

La question du jour : Metoject

Une femme âgée de 52 ans se présente à la pharmacie ce jour. Elle doit débuter un traitement de METOJECT 10mg pour une polyarthrite rhumatoïde. Son médecin lui avait conseillé de faire les vaccins (vivants) avant de commencer son traitement. Elle a donc eu une injection de PRIORIX le 23/10/2018. Sa question à laquelle je n'ai pas trouvé de réponse est la suivante : le rappel à M+1 de PRIORIX est-il nécessaire compte tenu de son âge ? La question subsidiaire : quand peut-elle commencer son traitement de METOJECT ? Comme info nous avons sur le METOJECT la contre-indication suivante : "administration concomitante de vaccins vivants".

La réponse Infovac : Une étude de séroprévalence menée en 2009-2010 a montré que le pourcentage de personnes réceptives étaient de 2,3 % chez celles nées durant les années 1970 et de 0,5 % chez celles nées durant les années 1960, ce qui ne justifie pas de recommander un rattrapage des personnes nées avant 1980.

L’introduction de la généralisation du vaccin ROR dans le calendrier vaccinal avec son remboursement date de 1983. Une augmentation de la couverture vaccinale s'en est suivie avec cependant de nombreuses personnes qui ont malgré tout echappé à la fois à la vaccination et à la maladie naturelle sous l'impact de la vaccination des autres parties de la population responsable d'une diminution de la circulation du virus de la Rougeole et de contact avec le virus. Diminution mais pas disparition, ce qui explique les bouffées épidémiques que l'on peut rencontrer autour d'un cas quand les contacts proches d'un cas ne sont pas immunisés et incapables de concourir à circonscrire la diffusion de la maladie.

Ces enquêtes séroépidémiologique avait montré que le seuil de 5 % de sujets réceptifs n’était donc pas atteint, ce qui ne justifiait pas de mesure de rattrapage dans cette population, hormis dans le cadre du risque professionnel. Dans ce dernier cas, le Haut Conseil de la santé publique ne recommandait qu'une dose de vaccin trivalent ROR pour les personnes nées avant 1980 non vaccinées et sans antécédent de rougeole.

Pour le reste de la population générale, il a été considéré que l’introduction systématique d’une vaccination ROR chez les personnes nées avant 1980 conduirait à vacciner un nombre trop important de personnes déjà immunisées naturellement.

Pour cette patiente, une sérologie pré-vaccinale aurait pu se discuter dans votre cas. Une dose c’est pas mal, la justification d’une 2e dose n’apparait pas utile de façon certaine. Personnellement je ferais une sérologie avant de faire une 2e dose. Le traitement immunosuppresseur ne devra être initié au plus tôt que 2 semaines après l’injection, idéalement plutôt 1 mois. En effet, vous avez raison, la réalisation d’un vaccin vivant atténué de type ROR est contre indiquée en cas de traitement par methotrexate en cours et dans les semaines qui suivent l'arrêt du traitement (3 mois).

La question du jour : schéma Hépatite B

Pour l'hépatite B, peut-on faire un schéma 2 doses si la 2ème dose a lieu après 16 ans (pour une jeune fille à qui je viens de faire la 1ère dose d'Engerix B20 et qui aura la 2ème doses 6 mois après à 16 ans et 3 mois) ?

La réponse Infovac : Il faut tenir compte de l’âge où vous initiez le vaccin HB, qui doit être entre 11 et 15 ans révolus, pour pouvoir bénéficier d’un schéma à 2 doses avec le vaccin ayant l’AMM pour cette indication (ENGERIX B 20 µg), en respectant un intervalle de 6 mois minimum entre les 2 doses. Mais si celui-ci est supérieur vous tenez compte de l’âge de la première dose et que celle-ci ait bien été faite avec le bon vaccin. Plus d'info en page 18 du pdf Calendrier Vaccinal 2018 (6.63 MB)