logo infovac

Disponibilité des vaccins en France

Hésitation vaccinale : Questions/Réponses

Une femme âgée de 52 ans se présente à la pharmacie ce jour. Elle doit débuter un traitement de METOJECT 10mg pour une polyarthrite rhumatoïde. Son médecin lui avait conseillé de faire les vaccins (vivants) avant de commencer son traitement. Elle a donc eu une injection de PRIORIX le 23/10/2018. Sa question à laquelle je n'ai pas trouvé de réponse est la suivante : le rappel à M+1 de PRIORIX est-il nécessaire compte tenu de son âge ? La question subsidiaire : quand peut-elle commencer son traitement de METOJECT ? Comme info nous avons sur le METOJECT la contre-indication suivante : "administration concomitante de vaccins vivants".

La réponse Infovac : Une étude de séroprévalence menée en 2009-2010 a montré que le pourcentage de personnes réceptives étaient de 2,3 % chez celles nées durant les années 1970 et de 0,5 % chez celles nées durant les années 1960, ce qui ne justifie pas de recommander un rattrapage des personnes nées avant 1980.

L’introduction de la généralisation du vaccin ROR dans le calendrier vaccinal avec son remboursement date de 1983. Une augmentation de la couverture vaccinale s'en est suivie avec cependant de nombreuses personnes qui ont malgré tout echappé à la fois à la vaccination et à la maladie naturelle sous l'impact de la vaccination des autres parties de la population responsable d'une diminution de la circulation du virus de la Rougeole et de contact avec le virus. Diminution mais pas disparition, ce qui explique les bouffées épidémiques que l'on peut rencontrer autour d'un cas quand les contacts proches d'un cas ne sont pas immunisés et incapables de concourir à circonscrire la diffusion de la maladie.

Ces enquêtes séroépidémiologique avait montré que le seuil de 5 % de sujets réceptifs n’était donc pas atteint, ce qui ne justifiait pas de mesure de rattrapage dans cette population, hormis dans le cadre du risque professionnel. Dans ce dernier cas, le Haut Conseil de la santé publique ne recommandait qu'une dose de vaccin trivalent ROR pour les personnes nées avant 1980 non vaccinées et sans antécédent de rougeole.

Pour le reste de la population générale, il a été considéré que l’introduction systématique d’une vaccination ROR chez les personnes nées avant 1980 conduirait à vacciner un nombre trop important de personnes déjà immunisées naturellement.

Pour cette patiente, une sérologie pré-vaccinale aurait pu se discuter dans votre cas. Une dose c’est pas mal, la justification d’une 2e dose n’apparait pas utile de façon certaine. Personnellement je ferais une sérologie avant de faire une 2e dose. Le traitement immunosuppresseur ne devra être initié au plus tôt que 2 semaines après l’injection, idéalement plutôt 1 mois. En effet, vous avez raison, la réalisation d’un vaccin vivant atténué de type ROR est contre indiquée en cas de traitement par methotrexate en cours et dans les semaines qui suivent l'arrêt du traitement (3 mois).

Dates à retenir...

30 0ct. - 3 Nov. 2018 : 7e congrès EAPS (European Academy of Paediatric Societies) - Paris

30 Nov. - 1er Déc. 2018 : 16ème Journées d'Automne de Pédiatrie Ambulatoire - Colmars

3 - 5 Déc. 2018 : Congrès International du BCG - Lille

19 Janvier 2019 :  Journée Médecine & Enfance MG - Paris

13 - 15 Juin 2019 : 9th Europaediatrics Congress - Dublin, Irelande

4 Avril 2019 : 2ème Journée Pneumocoque GPIP/ACTIV - Paris

19 - 21 Juin 2019 : Congrès de la SFP (Société Française de Pédiatrie) - Paris

21 - 23 Juin 2019 : 25e Congrès National de Pédiatrie Ambulatoire - Marseille

29 - 30 Novembre 2019 : Congrès AFPA - Orléans

19 - 20 Juin 2020 : Congrès AFPA - Bordeaux

25 - 27 Juin 2021 : Congrès AFPA - Montpellier