logo infovac

Bienvenue sur ce site, qui, nous l'espérons, vous permettra de trouver les réponses à vos questions sur les vaccins et les renseignements sur les vaccinations en France.
Les informations répertoriées ici ont été sélectionnées pour leur objectivité et leurs valeurs médicale et scientifique. Elles s’appuient essentiellement sur les recommandations officielles de vaccinations en France et, à défaut, sur des études scientifiques et/ou des articles publiés. Néanmoins, elles ne remplacent pas les conseils personnalisés de votre médecin, qui est celui qui connaît le mieux votre situation : n’hésitez donc pas à le contacter !

Disponibilité des vaccins en France

Etat des approvisionnements des vaccins en France

Fiches maladies et vaccins

Des fiches détaillées sur les maladies et leurs vaccins

Obligation / Hésitation vaccinale

Documents et articles pour les parents et les médecins...

pdf Télécharger au format pdf (224 KB)

1. Du coté des autorités : Les recommandations sanitaires 2018 pour les voyageurs ont été publiées dans un BEH supplémentaire daté du 25 Mai (Lien 1). Pas de nouveauté majeure concernant les vaccins : des précisions sont cependant apportées pour les zones à risque d’encéphalite japonaise et de fièvre jaune.
La rubéole rejoint la liste des maladies « à déclaration obligatoire » qui doivent être notifiées aux autorités de santé. Vous trouverez la fiche de déclaration ici (Lien 2).
Le calendrier des vaccinations a été actualisé, prenant en compte les schémas d’administration des vaccins tétravalents contre la grippe saisonnière (Lien 3, page 13).
Bexsero® : la commission Européenne vient d’approuver officiellement le schéma « 2+1 » pour les nourrissons.

2. Pour votre information : Au sujet des vaccins contre HPV, la très rigoureuse revue Cochrane, reprenant 26 études (considérées comme à faible risque de biais) concernant 73.000 personnes vaccinées, confirme l’excellente efficacité et tolérance de ces vaccins. En effet, elles révèlent un niveau d’efficacité élevé, et pas d’augmentation des effets indésirables graves par rapport au groupe placébo (Arbyn Cochrane Database of Systematic Reviews 2018, Issue 5).
Par ailleurs, une nouvelle étude canadienne confirme l’absence de lien entre la vaccination et l’ensemble des maladies auto-immunes, y compris le syndrome de Guillain-Barré (Lien 4).
Nous vous conseillons la lecture du rapport de Miviludes (organisme interministériel chargé de lutter contre les mouvements sectaires) sur les mouvements anti-vaccinaux ( pdf Lien 5 (1.75 MB) page 115 à 135). Edifiant, notamment les analyses de l’impact des groupes religieux sur l’épidémie de rougeole et de la communication d’H. Joyeux : « la défiance vaccinale est devenue « virale », facilitée par Internet et la mise en réseaux des mouvements complotistes ou des groupes opposés à toute vaccination » … « Lorsqu’elle agit dans un groupe social, l’assimilation de la vaccination comme étant un danger, se fait le plus souvent au nom de la défense des libertés individuelles » … « L’invocation du complot étatique ou des laboratoires pharmaceutiques est également fréquente dans les milieux réfractaires à la vaccination, qui mêlent, dans leur discours, des éléments véridiques à des arguments non fondés scientifiquement ».

 

3. Du côté des produits : Les difficultés d’approvisionnement tendent à disparaitre. Pour une vision de la situation au jour le jour, cliquez sur ce lien.

4. En réponse à vos questions :

Je suis une jeune fille de 15 ans sous Imurel® depuis quelques mois pour une maladie de Crohn. Puis-je lui faire le schéma en 2 injections d'Engerix B20 à 6 mois ou dois-je lui faire en M0 M1 M6 ? Les vaccins contre l’hépatite B, « inactivés », ne présentent pas de danger pour des patients sous immunodépresseurs, hormis celui d’une protection moindre. Un schéma à 3 doses est probablement plus immunogène mais un contrôle de la sérologie 1 à 3 mois après la troisième dose est nécessaire.

Je m’occupe d’un club de vacances comportant un baby-club qui reçoit de jeunes nourrissons de différents pays. L’obligation vaccinale s’applique-t-elle à ces enfants ? Non !!! La réponse de la Direction Générale de la Santé à cette question est sans équivoque : l’obligation ne vise que les ressortissants français ou les résidents étrangers ayant des enfants en âge d’être vaccinés. Elle ne s’applique pas aux personnes en transit sur le sol français pour des séjours plus ou moins courts : « les étrangers séjournant en France pendant une durée maximale de trois mois sont soumis aux dispositions du Règlement Sanitaire International qui n’exige dans certains cas que la vaccination antiamarile » … « Une vaccination n’est ainsi exigée qu’en cas de situations particulières ou pour les séjours supérieurs à 3 mois ».

Je suis une fratrie de 3 enfants de 3 à 7 ans qui vont régulièrement en Hollande, pays d’origine de leur mère. Celle-ci m’indique qu’il y aurait actuellement aux Pays-Bas une épidémie de méningites à méningocoque W, avec des cas de décès ? Dois-je proposer un Menveo® ou Nimenrix® ? Oui !!! Une épidémie d’infections invasives à méningo W a bien lieu en Hollande, due à un clone hyper virulent, avec 57 cas dont 11 mortels depuis début 2018, ceci après l’Angleterre. La vaccination ACYW est maintenant recommandée dans ces deux pays.

Robert Cohen, François Vie le Sage, Véronique Dufour, Isabelle Hau, Marie-Aliette Dommergues, Pierre Bégué, Pierre Bakhache, Joël Gaudelus, Nicole Guérin, Hervé Haas, Odile Launay, Didier Pinquier, Olivier Romain, Georges Thiebault, Brigitte Virey, Catherine Weil-Olivier, Claire-Anne Siegrist.