Mon fils de 18 ans n’a pas été vacciné enfant contre le ROR en raison d'un terrain allergique multiple (oedeme de Quincke) dont les œufs. Il a étudié l’année dernière au Canada. Dès son arrivée au Canada, sans discussion possible, il a eu une injection rougeole oreillon rubéole. De retour en France, nous avons fait un prélèvement sanguin qui a montré qu’il était immunisé contre rougeole et rubéole mais pas les oreillons. Devons-nous pratiquer un rappel et si oui lequel ? Il a désormais 19 ans et nous n’aimerions pas qu’il soit stérile.

La réponse Infovac

La recommandation vaccinale pour le vaccin ROR est un schéma en 2 doses avec une initiation à l'âge de 12 mois et un rattrapage pour obtenir un total de 2 doses pour toutes les personnes nées après 1980. La notion d'allergie à l'œuf ne fait pas partie des contre-indications du vaccin mais des précautions d'emploi, en cas d'allergie aux protéines de l'œuf notamment en cas d'antécédents de réactions anaphylactiques. Deux des valences du vaccin ROR sont produites sur embryon de poulet (Rougeole et oreillons). De nombreuses études ont montré que même les personnes allergiques à l'œuf pouvaient être vaccinées avec le ROR (Gruber Allergy 2002; Andersen Danish Medical Journal. 2013; See. Medicine Journal Malaysia.2016 ). La première dose vaccinale a ici été bien tolérée, mais un complément vaccinal est nécessaire.

La démarche de la politique de prévention canadienne répond à la mise à jour des vaccinations des personnes entrant sur le territoire selon les recommandations du pays d'accueil et de surcroit pour un séjour pour un enseignement. C'est ce qui explique la vaccination de cet adolescent-adulte jeune à son arrivée sur le sol canadien. C'est la dimension collective et la prévention de cas importés qui est ciblée dans cette démarche.

Pour les oreillons, un complément vaccinal est nécessaire. Nous observons une recrudescence de bouffées épidémiques en raison de couvertures vaccinales hétérogènes notamment chez les adultes jeunes (Université). L'efficacité vaccinale d'une dose est insuffisante comme chez ce patient à la sérologie négative. Lors des bouffées épidémiques d'oreillons, une 3e dose peut même être administrée pour circonscrire la diffusion de la maladie autour d'un cas si la dernière dose vaccinale de l’entourage date de plus de 10 ans (C Cohen. Emerg Inf Dis 2007). Enfin, l'infection ourlienne se complique en effet d'orchites dans 0,5% des cas, et surtout chez les adolescents et adultes post pubères avec un risque de séquelles atrophiques dans près de 50% des cas (Reinert. 2003.Archives de Pediatrie).

La vaccination a démontré son efficacité dans la prévention des orchites (Habné. 2012 Emerging Infectious Disease). Pour cet adulte jeune il faut compléter la vaccination avec une 2e dose de vaccin. Le vaccin Imovax Oreillons seul n'est plus disponible, vous ne pouvez qu'utiliser le vaccin ROR pour compléter la vaccination.

girl-904817_640.jpg

Dates à retenir...

30 Nov. - 1er Déc. 2018 : 16ème Journées d'Automne de Pédiatrie Ambulatoire - Colmars

3 - 5 Déc. 2018 : Congrès International du BCG - Lille

19 Janvier 2019 :  Journée Médecine & Enfance MG - Paris

13 - 15 Juin 2019 : 9th Europaediatrics Congress - Dublin, Irelande

4 Avril 2019 : 2ème Journée Pneumocoque GPIP/ACTIV - Paris

19 - 21 Juin 2019 : Congrès de la SFP (Société Française de Pédiatrie) - Paris

21 - 23 Juin 2019 : 25e Congrès National de Pédiatrie Ambulatoire - Marseille

29 - 30 Novembre 2019 : Congrès AFPA - Orléans

19 - 20 Juin 2020 : Congrès AFPA - Bordeaux

25 - 27 Juin 2021 : Congrès AFPA - Montpellier

Structures Associées

logo infovac logo activ Canal33
logo afpa logo sfp logo gpip

Labels

180x60px blue Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HONCe site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.