logo infovac

Bienvenue sur ce site, qui, nous l'espérons, vous permettra de trouver les réponses à vos questions sur les vaccins et les renseignements sur les vaccinations en France.
Les informations répertoriées ici ont été sélectionnées pour leur objectivité et leurs valeurs médicale et scientifique. Elles s’appuient essentiellement sur les recommandations officielles de vaccinations en France et, à défaut, sur des études scientifiques et/ou des articles publiés. Néanmoins, elles ne remplacent pas les conseils personnalisés de votre médecin, qui est celui qui connaît le mieux votre situation : n’hésitez donc pas à le contacter !

Disponibilité des vaccins en France

Etat des approvisionnements des vaccins en France

Fiches maladies et vaccins

Des fiches détaillées sur les maladies et leurs vaccins

Obligation / Hésitation vaccinale

Documents pour les parents, articles pour les médecins...

Dans la population, environ 15% des personnes portent des méningocoques dans le nez ou la gorge, sans être malades. Mais si ces bactéries traversent les muqueuses et envahissent le sang, elles peuvent provoquer de graves maladies.

Les méningites purulentes ou les infections généralisées du sang (septicémies) à méningocoques font partie des maladies les plus graves, menaçant la vie.

Il y a plusieurs types de méningocoques.

En Suisse au cours des quatre dernières années, les méningocoques du groupe C ont causé entre 30 et 50% des infections à méningocoques. Cela représente chaque année 20 maladies graves (méningite ou septicémie) chez des enfants âgés entre 1 et 4 ans et chez des adolescents de 15 à 19 ans.

D’autres méningocoques (A, W135, Y) sont rares en Suisse mais fréquents dans certains pays d’Afrique.

Les complications sont fréquentes lors d’une infection à méningocoques.

Lorsque ces bactéries atteignent le sang, elles causent un état de choc entraînant la défaillance des organes vitaux et une mortalité de 10%. Dans 20% des cas surviennent des séquelles irréversibles (nécrose de la peau, perte d’une partie d’un membre, paralysie, retard psychomoteur, surdité).

Le risque d’infection à méningocoques du groupe C est actuellement relativement faible en Suisse.

Pour en savoir plus : (télécharger Adobe Reader pour accéder à ce document)
- Risques d’infections à méningocoques en Suisse
- Fiche sur la vaccination contre les méningocoques

Recherche

Connection/Adhésion

rechercher

TOP 5

Labels

 Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HONCe site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

 

180x60px blue