logo infovac

FAQ - Questions fréquentes

Est-ce vrai que le mercure qui était contenu dans les vaccins endommage les nerfs et les chromosomes, et qu’il est associé à des troubles du développement, à l’autisme et à la leucémie?

Non, cette accusation est fausse.

De multiples études ont conclu à l’absence d’accumulation du thiomersal (mercure) dans l’organisme et à l’absence de complications liée à sa présence dans les vaccins. Ainsi, même si son retrait des vaccins était le bienvenu sur un plan théorique, le seul risque identifié comme associé au mercure des vaccins est celui d’une hypersensibilité retardée se manifestant par un placard inflammatoire survenant au site d’injection entre 2 et 4 jours après la vaccination. Un risque bénin, localisé et transitoire.
Références :
Clements CJ. The evidence for the safety of thiomersal in newborn and infant vaccines. Vaccine 2004; 22(15-16):1854-61.

Folb PI, Bernatowska E, Chen R, Clemens J, Dodoo AN, Ellenberg SS, et al. A global perspective on vaccine safety and public health: the Global Advisory Committee on Vaccine Safety. Am J Public Health 2004; 94(11):1926-31.

Ball LK, Ball R Pratt RD. An assessment of thimerosal use in childhood vaccines. Pediatrics 2001; 107(5):1147-54.

Parker SK, Schwartz B, Todd J Pickering LK. Thimerosal-containing vaccines and autistic spectrum disorder: a critical review of published original data. Pediatrics 2004; 114(3):793-804.

Offit PA Jew RK. Addressing parents' concerns: do vaccines contain harmful preservatives, adjuvants, additives, or residuals? Pediatrics 2003; 112(6 Pt 1):1394-7.

Source : Infovac-Suisse