logo infovac

Les vaccins combinés contre diphtérie-tétanos-coqueluche-polio-méningite à Hib avec ou sans hépatite B ont été développés spécialement pour les nourrissons.

La vaccination peut provoquer dans 5 à 15% des cas une réaction locale (rougeur, tuméfaction, douleur au point d’injection) ou une réaction plus générale (par exemple de la fièvre, généralement moins de 39° C). Ces réactions se manifestent en général 24 à 48 h après la vaccination et disparaissent très vite.
En cas de fièvre élevée, des convulsions fébriles peuvent survenir. Il est donc important de contrôler la température de votre enfant après la vaccination.

Environ un nourrisson sur 1000 pleure et reste inconsolable durant quelques heures après la vaccination.

Dans de très rares situations, chez des enfants prédisposés, une réaction allergique à certains composants du vaccin peut se produire. Ceci se manifeste en général par une rougeur généralisée de la peau et/ou des démangeaisons. Des réactions plus sévères, comme un choc anaphylactique, sont extrêmement rares (moins d’un cas par million).

Une tuméfaction du bras vacciné peut aussi s’observer, particulièrement chez les grands enfants. Elle disparaît en 2-3 jours.

D’autres problèmes sont parfois signalés après une vaccination. Ils sont extrêmement rares (1 cas par cent mille ou par 1 million). Dans ces conditions, il est difficile d’établir si le vaccin est réellement la cause de cet incident ou s‘il s‘agit d‘une coïncidence.

Ce qui est important, c’est de savoir que les vaccins n’affaiblissent pas le système immunitaire des nourrissons et qu’ils n‘augmentent pas le risque de développer par la suite des allergies ou d’autres maladies.

Source : Infovac-Suisse

Recherche

Connection/Adhésion

rechercher